Hausse des ventes de maisons en secteur diffus au 2ème trimestre 2019

Si l’année 2018 a été marquée par une baisse des ventes de maisons neuves, l’année 2019 a été beaucoup plus dynamique. Le secteur de l’immobilier reste toutefois très prudent en raison de la future suppression du prêt à taux zéro.


Le Mercredi 27 novembre 2019
marché immobilier à la hausse

Après une année 2018 mitigée, sur fond de remise en cause des aides au logement dans le neuf, les ventes de maisons ont enregistré un rebond au cours de l’année 2019. N’hésitez pas à profiter des taux de crédit immobilier toujours très bas si vous avez le projet d’achat d'appartement ancien à Rennes.

Hausse des ventes en secteur diffus au deuxième trimestre 2019

Marquée par la suppression ou la réduction de plusieurs aides à l’acquisition de logements (APL accession, prêt à taux zéro (PTZ)…), l’année 2018 avait été particulièrement morose dans l’immobilier neuf : -11,2% avec seulement 119.700 ventes réalisées.

L’année 2019 l’est visiblement moins puisqu’une hausse des ventes de maisons a en effet été enregistrée à partir du deuxième trimestre 2019.

D’après une étude menée par le cabinet Caron pour les Constructeurs et Aménageurs (LCA), les ventes de maisons ont rebondi de plus de 11% par rapport à la même période un an plus tôt.

Sur les sept premiers mois de l’année, les ventes ont ainsi progressé de 4,7%, pour atteindre 123.00 unités. Ces chiffres concernent le secteur diffus, c’est-à-dire les maisons vendues hors programme immobilier plus large.

Un rebond lié à deux facteurs

Selon la LCA-FFB, ce rebond est lié à deux facteurs principaux : l’anticipation du nouveau coup de rabot sur les prêts à taux zéro (PTZ) et des taux de crédit immobilier très bon marché.

En juillet, de nombreuses ventes ont en effet été effectuées, signe qu’un grand nombre d’acheteurs a commencé à anticiper la disparition du PTZ neuf dans les zones B2 et C. Grâce à des conditions de crédit très favorables, le marché pourrait afficher une hausse de 2 à 5% sur l’année, soit entre 122.000 et 126.000 ventes.

Le secteur de la construction malgré tout inquiet

Malgré ce rebond, les inquiétudes persistent. Le segment des maisons en lotissement est en effet à la peine (-10,4% sur un an), les mises en vente s’écroulent (-33,2% d’avril à juin 2019 par rapport à la même période en 2018) et le prêt à taux zéro doit être supprimé.

Estimant que le marché est encore « convalescent », la LCA-FFB revendique un prolongement du « prêt à taux zéro en zones B2 et C jusqu’à fin 2021 tout en lançant en parallèle un profond chantier pour affiner le zonage.

Pour en savoir plus:
Conseils pour détecter les défauts avant l'achat immobilier

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Cliquez ici pour en savoir plus