Comment se caractérisent les achats immobiliers en France par des étrangers ?

Qui sont les étrangers qui achètent de l’immobilier en France ? Où achètent-ils ? Et quelles sont les grandes tendances qui se dessinent en ce début d’année 2020 ?


Le Samedi 16 mai 2020
les étrangers qui achètent des biens immobiliers en France

En l’espace de 10 ans, le taux de transactions réalisées en France par des étrangers a quelque peu baissé. En 2008, les acheteurs étrangers réalisaient 2,5% des transactions immobilières opérées sur le sol français ; en 2018, ce taux était de 1,7%, pour un chiffre qui avoisine les 16 500 transactions. La Bretagne se place parmi les régions du nord préférées des acheteurs étrangers, dont certains souhaitent faire l’achat d’une maison autour de Rennes.

Quels sont les principales nationalités qui achètent en France ?

Bien que l’ombre d’un Brexit sans accord face naître des inquiétudes chez certains, les Britanniques restent les premiers acquéreurs étrangers d’immobilier en France. En 2019, ils représentaient en effet 27% du total des transactions réalisées par des étrangers sur le sol français. Ils sont suivis de près par les Belges, les Suisses et les Allemands.

Les Chinois sont également très friands d’immobilier français, surtout à Paris : ils représentent la part d’acheteurs la plus importante dans la Ville Lumière, devant les Italiens qui jusque-là étaient les plus dépensiers dans la capitale en termes d’immobilier.

Quelles sont les régions préférées des acheteurs étrangers ?

Sans surprise, c’est le sud de la France et la « French Riviera » qui reste le lieu de prédilection des investisseurs étrangers. La région PACA est la grande favorite, suivie de l’Occitanie, de la Nouvelle-Aquitaine et de l’Auvergne-Rhône-Alpes. Au nord de la France, l’Île-de-France, le Grand Est et la Bretagne tirent leur épingle du jeu.

La région parisienne, un temps boudée des investisseurs étrangers, a désormais le vent en poupe – notamment pour l’immobilier de luxe. En cause : l’arrivée à la tête du pouvoir de Macron qui a rassuré les investisseurs et redynamisé le marché, l’attribution à Paris des JO 2024, la construction du Grand Paris, mais aussi et surtout le Brexit, qui a complètement changé la donne entre Londres et Paris ces trois dernières années.

Seule ombre au tableau, le Coronavirus qui sévit depuis décembre 2019, pourrait bien renverser la tendance et décourager – ou retarder - certains étrangers désireux d’acheter une résidence en France.

Pour en savoir plus:
Exonération de la taxe d'habitation

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Cliquez ici pour en savoir plus