Les Français font de la retraite par capitalisation sans en avoir l'air

La résidence principale et même la résidence secondaire sont des actifs financiers dont la valeur croit au fil du temps. Ces investissements sont les premiers actes de capitalisation pour préparer sa retraite.


Le Mercredi 19 février 2020
Les Français font de la retraite par capitalisation

La reforme des retraites est dans tous les esprits. La bataille fait rage et d’aucuns de pourfendre la retraite par capitalisation et de mettre au pinacle la sempiternelle retraite par répartition, serpent de mer des tentatives avortées des divers gouvernements à la reformer. Mais en réalité, beaucoup de Français font de la retraite par capitalisation sans en avoir l’air !

En effet, si vous avez fait l'achat d'un bien immobilier à Rennes centre et avez l’intention d’en faire votre résidence principale ou de le louer, vous faites de la capitalisation sans vous en rendre compte.

L’achat de sa résidence principale est un acte de capitalisation

Les prix de l’immobilier dans les grandes métropoles de France a cru dans des proportions impressionnantes ces dix dernières années.

D’une vingtaine de pourcents à Lille, Strasbourg et Toulouse jusqu’à plus de 60 % à Bordeaux, Lyon et Paris, votre bien a pris de la valeur tandis que votre crédit, votre effort d’épargne en quelque sorte, tend à se terminer.

C’est donc un actif financier dont la valeur croit au fil du temps. Vous avez donc capitalisé pour préparer votre retraite sans vous en rendre compte.

Comme le souligne Henry Buzy Cazaux, le président de l’institut du management des services immobilier : « Le premier geste de retraite par capitalisation, c’est l’acquisition d’une résidence principale »,

Mais tout le monde n’a pas les moyens de faire l’acquisition de sa résidence principale du fait notamment de l’augmentation des prix de l’immobilier dans les grands centres urbains.

L’investissement locatif est également un acte de capitalisation

De fait, de nombreux primo-accédants n’ont pas les moyens d’acquérir leur résidence principale malgré les taux d’intérêts historiquement bas et l’augmentation de la durée de remboursement (20 ans ou plus).

Certains se rabattent alors vers l’acquisition d’une résidence secondaire où ils pourront prendre leur retraite, tout en continuant de louer leur résidence principale dans une grande ville proche de leur travail.

Les professionnels du secteur estiment qu’au moins 20 % des achats de biens immobiliers sont effectués dans le cadre d’un investissement locatif.

Les acquéreurs peuvent également bénéficier de dispositifs fiscaux avantageux comme le Denormandie dans l’ancien, le Pinel dans le neuf et les locations meublées.
La location de ce bien, pour peu qu’il soit bien choisi, peut apporter un complément de revenu non négligeable, et vous avez également commis un acte de capitalisation en vue de votre retraite.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Cliquez ici pour en savoir plus