La nouvelle ruée vers l'or : les balcons, terrasses ou jardins !

L’épisode du confinement a laissé des traces et de nombreux Français sont prêts à faire des concessions sur l’emplacement au profit de pouvoir bénéficier d’un accès à l’extérieur. Ainsi, on constate une nouvelle ruée vers l’or au profit des logements avec balcon, terrasse ou jardin.


Le Lundi 13 juillet 2020
La nouvelle ruée vers l'or : les balcons, terrasses ou jardins !

L’épidémie du covid-19 et le confinement lié, dont beaucoup de Français garde un très mauvais souvenir, aura eu un effet inattendu : la demande forte d’un accès à l’extérieur. Ainsi, la plupart des acquéreurs potentiels veulent impérativement un balcon, une terrasse ou un jardin pour concrétiser leur achat immobilier à Rennes ou dans ses environs.

Balcon, terrasse et jardin sont passés de secondaires à incontournables

Alors qu’auparavant le critère le plus important était l’emplacement, celui-ci tend à laisser sa place à la nécessité de pouvoir accéder à l’extérieur. En effet, de nombreux acquéreurs sont désormais prêts à accepter de s’éloigner de leur lieu de travail ou des centres-villes au bénéfices de pouvoir profiter d’un balcon, d’une terrasse ou d’un jardin.

Cependant, un jardin, une terrasse ou un balcon représentent un surcoût non négligeable dans les grandes agglomérations où le prix au mètre carré est déjà considérablement élevé.

Ainsi la nouvelle exigence d’accès à l’extérieur n’est pas toujours en adéquation avec tous les budgets. Le désir de grand air pousse de nombreux acquéreurs à s'éloigner des centres-villes pour pouvoir concrétiser leur souhait.

Ainsi le critère de l’emplacement est passé au second rang face au désir de pouvoir bénéficier d’un balcon, d’une terrasse ou d’un jardin et cela est d’autant plus vrai que nombre d’entre eux sont passés au télétravail.

Cette nouvelle demande pousse de nombreux Français à quitter les centres urbains

À la suite de l’épisode du confinement qui s’est révélé très difficile pour 34 % des Français selon le baromètre Ipsos / Qualitel publié début juin, de nombreux propriétaires d’appartements sans accès à l’extérieur ont mis en vente leur appartement. L’objectif est de trouver un logement avec balcon, terrasse ou jardin, si possible dans le même secteur mais généralement beaucoup plus excentré.

En effet, le télétravail aidant, de nombreux acquéreurs sont prêts à quitter les centres-villes pour pouvoir bénéficier d’un balcon, d’une terrasse ou d’un jardin d’autant que beaucoup ne peuvent pas se permettre d’acheter en centre-ville.

D’ailleurs, un constat s’impose : les appartements sans accès à l’extérieur sont moins demandés et la recherche de plus grands espaces, de calme et d’air pur, d’une meilleure qualité de vie en somme, est devenue le critère numéro un lors des recherches et a relégué au second plan l’emplacement.

La qualité de vie avant tout !

La demande de résidences secondaires a augmenté de façon significative depuis le confinement. En effet, même lorsque des raisons professionnelles obligent à rester en ville, beaucoup font dorénavant le choix de louer un appartement en centre-ville et d’acquérir une résidence secondaire pas trop éloignée en zone périurbaine.

Accepter de s’éloigner des centres-villes ou acheter une résidence secondaire afin d’améliorer sa qualité de vie paraît s’ancrer de façon durable chez les Français et ne semble pas pour autant une passade conjoncturelle.

C’est une nouvelle donne que les agents immobiliers devront prendre en compte à l’avenir avec peut-être comme conséquence une augmentation des prix en périphérie et une baisse en centre-ville…

Pour en savoir plus:
Les français font de la retraite par capitalisation

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Cliquez ici pour en savoir plus